Arrêter La Cigarette

C'est écrit sur les paquets ...
Fumer nuit gravement à notre santé

Et pourtant, nous continuons de nous intoxiquer ...
Manquons-nous de conscience des risques, de bonne volonté, de motivation ?

Un peu des trois sans doute ... alors comment s'arrêter ?
Petite explication.

C'est quoi une Cigarette ? 

Le tabac est une drogue, c'est à dire qu'il induit une dépendance.

On ne le dira jamais assez !

Comment ?
C'est la nicotine qui est responsable. Elle stimule les neurones dopaminergiques qui provoquent un état de satisfaction et de dépendance.

La nicotine entraîne une dépendance plus rapide que la cocaïne ou l'héroïne.

Comme elle est rapidement éliminée par le corps (en deux heures environ), le fumeur doit s'approvisionner régulièrement pour ne pas être en manque.

De plus, les fabricants ajoutent des produits chimiques dangereux comme l'ammoniaque qui libère la nicotine plus rapidement dans le sang et augmente la dépendance du fumeur. En plus de la dépendance, la nicotine rétrécie les vaisseaux sanguins, accélère le durcissement des artères, provoque une mauvaise circulation sanguine et de l'hypertension, qui sont les facteurs principaux de l'attaque cardiaque et cérébrale.

La dépendance physique à la nicotine disparaît au bout de trois semaines d'arrêt.

La fumée de cigarettes contient 4000 composants chimiques, parmi lesquels : la nicotine (qui entraîne une dépendance et augmente les risques cardio-vasculaires), le monoxyde de carbone (qui empêche une bonne oxygénation des muscles, du cerveau, du fœtus), le cyanogène (cyanure et hydrogène), l'arsenic, l'acétone ...

Les goudrons sont des agents cancérogènes qui se déposent dans les bronches et sur les poumons.

Quant à l'état de calme et de détente dans lequel on se trouve après avoir fumé, c'est celui dans lequel se trouvent tous les non-fumeurs en permanence.

Je Fume Encore

Tant qu'on continue à fumer, on peut limiter l'impact de la fumée sur la santé avec un régime adapté.

En consommant plus de vitamine, dans l'alimentation ou avec des suppléments nutritifs : Vitamine C, Béta-Carotène, Vitamine A, Zinc, Sélénium, Vitamine E, ...

En mangeant moins de viandes et de graisses animales, en buvant moins d'alcool, en réduisant la consommation d'excitants (café, thé, sucreries).

En buvant beaucoup d'eau (au moins deux litres par jour), en mangeant des fruits et des légumes.

Mais cela n'empêche pas les méfaits profonds du tabac sur notre organisme. Le mieux est bien sûr d'arrêter complètement !

Différentes Méthodes de Sevrage

-   Hypnose
Situé entre veille et sommeil, l'état d'hypnose permet au subconscient d'enregistrer les suggestions émises par l'hypnotiseur. Vous ne perdez jamais le contrôle de vous-même. Le praticien vous aidera à renforcer votre motivation et favorisera le changement d'habitudes en vous aidant à prendre conscience de votre corps, de sa santé ou en évoquant le dégoût du tabac.

-   Auriculothérapie
Afin d'atténuer l'état de manque dû au sevrage, le praticien stimule un point d'acupuncture situé à l'oreille, soit par électro-stimulation, soit avec des aiguilles ou une agrafe chirurgicale. Mieux vaut accompagner cette méthode d'une thérapie comportementale, qui vous aidera à modifier vos habitudes.

-   Plan de cinq jours
Importée des États-Unis, cette méthode est basée sur une thérapie de groupe, cinq soirs de suite. Le but est, dans un premier temps de se libérer du désir de fumer puis de désintoxiquer son corps. De nombreux documents seront montrés au cours de la thérapies et vous apprendrez à déjouer les pièges courants (on vous offre une cigarette, vous avez une envie folle de fumer, etc ...)

-   Patch
Un patch, appliqué chaque jour sur la peau, diffuse une certaine quantité de nicotine. Cela permet d'éviter l'état de manque et la nervosité. Cependant, une aide devra être fournie pour en terminer avec le tabac. Ne devant pas excéder 3 mois, la cure sert avant tout à se libérer du geste (allumer une cigarette, jouer avec un briquet, etc...) Il est absolument interdit de fumer lorsque l'on porte un patch : risque de surdosage de nicotine, avec tout les problèmes que cela suppose. Les patchs sont aujourd'hui délivrés en pharmacie sans ordonnance médicale.

-   Gommes à mâcher
A base de nicotine, ces gommes à mâcher permettent de stopper de fumer sans trop souffrir de l'état de manque et de nervosité. Cependant, il y a risque d'accoutumance aux gommes à mâcher. A utiliser en connaissance de cause et en veillant à ne pas changer une mauvaise habitude par une autre.

-   Psychothérapie
Analyser le comportement du fumeur, résoudre les situations qui mènent au geste de s'allumer une cigarette et développer un comportement de non-fumeur, tel est le but de la psychothérapie.

-   Technique de relaxation
Il existe une foultitude de moyen de se relaxer. Le yoga, le training autogène, la sophrologie, etc ... Autant de méthodes qui vous aideront à vous libérer du tabac. Un esprit relax réfléchit mieux, analyse mieux et comprend vite la nécessité vitale de s'arrêter de fumer.

-   Homéopathie
Afin de soulager l'effet de manque, l'homéopathie aide également à éviter les prises de poids. Notamment Tabacum 5 CH et Caladium 5 CH à raison de 3 granules 2 à 3 fois par jour.

-   Le bocal plein de mégots
Prendre un bocal moyen, le remplir à moitié avec de vieux mégots, complèter avec un peu d'eau. Et chaque fois que l'envie d'une cigarette vous prend, respirez à fond cette mixture (laissez-la à côté des toilettes, au cas où l'envie de vomir vous prend) : Effet RADICAL !

Amélioration de la Santé

Après avoir arrêté, notre santé ( et celle de notre entourage ) s'améliore :

-  20 minutes après la dernière cigarette, la pression sanguine redevient normale, ainsi que les battements du cœur et la température des mains et des pieds.
-  8 heures après, le taux de monoxyde de carbone dans le sang et le taux d'oxygène dans le sang redeviennent normaux.
-  2 jours après, le goût et l'odorat s'améliorent, les résidus de la nicotine sont éliminés du corps.
-  3 jours après, l'irritation des bronches diminue, la respiration est plus facile, la capacité pulmonaire s'améliore.
-  2 à 12 semaines après, la marche et le sport deviennent plus faciles.
-  1 à 12 mois après, la toux, la congestion des sinus, la fatigue et le souffle court diminuent.
-  1 an après, les risques d'être atteint d'une maladie coronarienne diminuent de 50%
-  2 ans après, le risque de mort par un accident cardiaque diminue de 24%
-  3 ans après, le risque d'attaque cardiaque et cérébrale approche de celui d'une personne n'ayant jamais fumé.
-  5 ans après, le risque de développer un cancer de la bouche, de l'œsophage, de la vessie, de la gorge, ou de mourir d'un cancer du poumon diminue de 50%
-  10 ans après, toutes les cellules précancéreuses ont été remplacées par des cellules saines. Le risque de développer un cancer du poumon diminue de 50 à 70%
-  10 à 14 ans après, le risque d'être atteint d'une maladie coronarienne est le même que celui d'une personne n'ayant jamais fumé.
-  15 ans après, le risque d'être atteint d'un cancer du poumon est le même que celui d'une personne n'ayant jamais fumé. L'espérance de vie est celle d'un non-fumeur.

Je vais Grossir

Il est vrai que la plupart des fumeurs qui arrêtent prennent quelques kilos (3 à 4 en moyenne).

C'est normal, la cigarette consomme des calories quand on la fume ; elle permet aussi une meilleure destruction des graisses ; et surtout : c'est un coupe faim !

Mais parmi les ex-fumeurs de 1 an, 1/3 a grossi, 1/3 est resté stable, et 1/3 a perdu du poids.

Quand on est plus sûr de soi, sans tabac, on peut s'attaquer à ses kilos en trop. Et puis, rappelez-vous qu'il est plus facile de perdre 3 kilos que d'arrêter de fumer, alors ...

De plus, avec les économies réalisées, on peut prendre rendez-vous avec une diététicienne, s'inscrire dans une salle de gym ou s'offrir des soins de beauté en institut !

Arrêter de fumer, ce n'est pas facile

C'est même parfois la croix et la bannière.
Alors, pour que la pilule passe mieux, il faut s'armer de patience, d'astuces, d'aides et de solicitude de la part de ses concitoyens ...

Ce serait dommage de prendre 8 kilos, de repeindre 3 fois sa voiture en rose bonbon, de peler ses pommes à la lame de rasoir ou de se couper les ongles des pieds avec les dents ... juste histoire de se calmer !

Je sais que c'est dur : je suis en plein dedans !

Alors voici, en vrac, les petits conseils que j'ai pu glaner ça et là. J'espère qu'ils vous aideront à passer le cap.

Mais en attendant, si vous le désirez, vous pouvez réagir avec le forum pour nous faire savoir comment vous vous êtes arrêté de fumer ...

Plus on est de Fous ...

Voici, en vrac, quelques conseils permettant de mieux supporter la période de sevrage ...

-  Pour commencer, mettez toutes les chances de votre côté en prenant certains nutriments, la phase critique risque d'être moins pesante : la choline, les vitamines B3 ou PP, la vitamine B6.

La choline et la vitamine B3 sont utilisées par le cerveau pour fabriquer une substance tonique et stimulante : L'acétylcholine, dont la sécrétion est activée par la nicotine. Ainsi, en prenant ces éléments, la fatigue et la nervosité dues au sevrage seront moins pénibles. La vitamine B6 et le magnésium activent un autre neuromédiateur : la sérotonine. Ils calment les nerfs tout en donnant un tonus mental. Alors durant le sevrage, prenez de la levure de bière et du germe de blé (pour la vitamine B), de la lécithine de soja (choline), un produit comportant de la vitamine B, C, du calcium et du magnésium (voyez auprès de votre pharmacien). Et pensez aussi à l'homéopathie (Tabacum 5 CH et Caladium 5 CH)

-  Lorsque vous arrêter de fumer, rapidement, vos papilles gustatives vont se réveiller.

Les aliments auront un goût plus prononcé, meilleur, et vous serez tenté de manger pour redécouvrir toutes ces nouvelles saveurs. Attention ! Vous risquez de prendre du poids ! Alors raisonnez-vous et ne tombez pas dans ce piège. Ayez toujours sous la main des morceaux de carottes ou de céleri branche prêts à être grignotés en cas de manque ou de fringale. Certes, c'est moins bon qu'un sandwich rillettes aux cornichons, mais c'est moins calorique et vous ne mettrez pas votre ligne en danger. Et forcez-vous à marcher une demi-heure par jour

-  Occupez-vous la bouche et les mains.

Rincez-vous la bouche à l'eau, buvez souvent (sans sucre et sans alcool, cela va de soit), mâchouillez des chewing-gum, tricotez, dessinez, triturez un crayon, tordez une clé de 12, cassez des allumettes, bref, faites quelque chose. Respirez à fond en vous concentrant sur un air débarrassé de sa fumée.

-  Vous brosser les dents vous fera passer momentanément l'envie de fumer.

-  Évitez de boire de l'alcool et du café.

Ces boissons incitent à fumer et rendront votre sevrage plus difficile. Préférez des tisanes, des sodas diététiques ou de l'eau.

-  Sachez que les sensations pénibles de manque disparaîtront au bout de 15 jours. Cela devrait renforcer votre volonté.

-  N'allez pas croire que vous pourrez tenir avec juste les trois cigarettes qui vous font vraiment plaisir : c'est une utopie.

Quand vous arrêtez de fumer, c'est zéro cigarette ! Juste une pour vous calmer, c'est une de trop. C'est celle qui vous fera replonger. Croyez-moi sur parole : j'ai pratiqué !

-  Ne cédez pas à l'angoisse de ne jamais plus fumer de toute votre vie : dites-vous que chaque jour est une nouvelle victoire et savourez-la.

Offrez-vous de temps en temps une petite surprise, un cadeau qui vous fait plaisir : vous l'avez bien mérité !

-  Quittez la table avant le moment du café : c'est le moment où s'allument les cigarettes et la tentation serait trop forte !

-  Évitez les lieux enfumés, les cafés, les boîtes de nuits, etc ...

-  Le chocolat vous donnera envie de fumer : évitez d'en manger durant la cure.

-  Évitez également les aliments gras : charcuteries, fromages de plus de 45%, mayonnaise, ...

-  Buvez suffisamment, 1,5 litre par jour au moins, sous forme d'eau ou de boisson non alcoolisée, le moins sucrée possible (pas de Coca Cola).

-  Si vous avez faim, soyez raisonnable : yogourt, fruit, cornichon, bâtonnets de légumes, un bouillon, une soupe de légume, un verre de lait, un peu de poisson fumé,...

Ne vous empiffrez pas sous prétexte que vous êtes mal ! Dites-vous que la cigarette a un effet coupe-faim et que la faim fait partie du sevrage.

-  Les gencives de fumeurs sont plus facilement malades.

L'arrêt du tabac tend à diminuer ces affections si vous en êtes atteints. Du reste, un petit tour chez le dentiste ou l'hygiéniste avant de commencer votre cure ne peut être que bénéfique !

-  Si vous aimez fumer, dites-vous que vous aimerez encore plus NE PLUS FUMER.

Plus de critiques à cause de vos cendriers malodorants, des brûlures, des doigts jaunis, etc... Votre haleine sera plus fraîche et vous vous sentirez mieux dans votre peau.

-  Si c'est la peur de prendre du poids qui vous retient d'arrêter de fumer, dites-vous qu'il est plus facile de faire un petit régime que de soigner Dieu sait quelle maladie ! Et en vous raisonnant durant la première phase de la cure, la prise de poids ne devrait pas être trop importante.

-  Si vous avez des enfants, dites-vous qu'ils inhalent passivement votre fumée.

Vous le savez déjà ! Mais en sachant qu'il fument l'équivalent de 2 à 3 cigarettes par jour, cela devrait vous faire réfléchir davantage, non ? Itou pour votre épouse, votre mari, votre belle-mère (euh... bon là il y a joker), votre chien, votre chat, etc ...

-  L'hostilité grandissante envers les fumeurs a toujours suscité en moi de l'agacement.

Mais plutôt que d'y déceler de la haine, il faut plutôt y voir une aide. Les zones non-fumeurs deviendront vos alliées dans votre quête à la liberté !

Courage !

Beaucoup de fumeurs rechutent, ce n'est pas grave.

Il ne faut pas culpabiliser, se dire qu'on n'y arrivera jamais, car c'est aussi une mauvaise excuse pour reprendre pour de bon.

Si on craque, il faut réessayer d'arrêter, persévérer, cela finit toujours par marcher !

Conclusion

En guise de conclusion, il est important de se rappeler cette phrase :

Un fumeur ne devient jamais un non-fumeur. Il est un ex-fumeur à vie !

Vous avez tout à gagner à arrêter de fumer ! 
 
                                                                                                      
                                                                               Aljarrah

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. lapicardie 08/03/2005

Bonsoir, voici la façon dont j'ais cesser de fumer, je fumer encore en juillet 1980 50 cigarette par 24 heures dont environ 40 en 8 heures de travail poster bie cause les 3/8 à l'époque, j'ais donc commencer par modifier la nocivitée des cigarette de la gauloise je suis passer à la filtre, ensuite, la gaulois jaune et jaune avec filtre arriver vers juillet 1980 j'étais arriver à la gauloise verte du vrai foin et lors des vacances d'aoùt 1980 la gauloise verte filtre, alors la le tilt c'est déclancher dans ma petite cervelle de moineau.
Je me suis dit MICHEL tu dois te passer de fumer et la volonté et les vacances réussir à me passer l'envie de fumer.
Anectode le 09 septembre 1980 date anniversaire de ma treizième année de mariage le père de mon épouse décédé, et la coutume de notre famille étant de veiller le défunt, moi même ainsi que mes oncles et beau-frères passions notre veillée en jouant au cartes lorsqu'un de mes oncles m'offit une cigarette que je portais à mes lèvres, briquet allumé, j'ais éteins le briquet et déchirer la cigarette , depuis ce jour je n'ais pas retoucher une seule cigarette.
C'est donc une question de volonté.
Saltations à tous.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site